Axis & Allies Naval Miniatures

LE FORUM
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Dec. 1942] Guadalcanal (suite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 17:53

Fin décembre 1942, la lutte pour Guadalcanal dure depuis près de cinq mois. Les Alliés se sont peu à peu solidement implantés et la guerre d’usure navale a décidément tourné en leur faveur, bien que leurs pertes aient été plus nombreuses. Mais les porte-avions japonais, s’ils forment encore une escadre puissante, sont en réparation ou en cours de reconstitution de leurs groupes aériens, et la fierté de la Marine Impériale, sa flotte cuirassée, ne compte plus que huit bâtiments sur douze. L’État-major a donc décidé qu’il était temps de passer à la phase défensive de la guerre, et que la seule chose à faire à Guadalcanal était d’évacuer le plus de monde possible. C’est pourquoi une flotte de transports rapides est rassemblée. Elle doit, dans la nuit du X au Y décembre, rembarquer le plus possible de troupes des plages situées au nord-ouest de Tassafaronga. La force de couverture, commandée par le vice-amiral Goto, est principalement constituée de six croiseurs lourds. Pendant que l’évacuation se poursuivra, elle ira bombarder Henderson Field afin d’éviter que les bombardiers américains ne se jettent le lendemain sur les transports qui feront route vers Rabaul.

1) Force de transport et d’escorte
Transports rapides (15-16 nœuds) Kiyozumi Maru et Kongo Maru (8 000 tonnes chacun), Bangkok Maru et Saigon Maru (5 000 tonnes chacun).
Croiseur léger Kashii (ce bâtiment, qui ne file pas plus de 18 nœuds, est destiné à l’écolage et son armement est médiocre; en revanche, il est prévu que lui aussi embarque des soldats évacués). Destroyers d’escorte Yunagi, Nire et Take.

2) Force de couverture rapprochée
CL Yubari*, DD Hatsukaze, Hayashio, Kuroshio, Oyashio, Yukikaze.
Il s’agit là de la plupart des navires de l’Escadre de Mer du Sud de Tanaka, mais en l’absence de celui-ci, épuisé par des mois d’activité incessante (et sans doute par diverses parasitoses), ils sont commandés par le contre-amiral Ohmae, sur le Yubari. Ohmae* est l’officier d’opérations de Tanaka, qui l’a fait nommer contre-amiral au moment de partir pour le Japon se faire soigner. Tanaka a également fait en sorte que son croiseur léger préféré, le Jintsu, aille recevoir les “soins” qu’il a bien mérité après des mois de campagne et pas mal de dégâts, légers mais cumulatifs ! A cette escadre s’ajoute, non le Kitakami (qui fait lui aussi un séjour en chantier naval) mais son jumeau le CL Oi (avec 24 Longues Lances et 2 bateaux Daihatsu). L’Oi doit commencer par déposer ses Daihatsu aux abords de Tassafaronga, pour aider à l’évacuation des soldats.

3) Force de couverture éloignée et de bombardement
CA Haguro et Nachi (10 x 8 pouces, 16 Longues Lances)
CA Kumano* et Suzuya (10 x 8 pouces, 12 LL)
CA Aoba* et Furutaka (6 x 8 pouces, 8 LL)
10e Escadron de Destroyers (C.Am. XX) : CL Kinu et 30e Division de Destroyers (CV Shiro Yasutake) : DD Mutsuki (LV Hatano), DD Uzuki, DD Yayoi
11e Escadron de Destroyers (C.Am. Satsuma Kimura) : CL Nagara (CV Toshio Naoi) et 4e Division de Destroyers (CV Kosaku Ariga) : DD Maikaze (CC Seiji Nakasugi), DD Tanikaze (CC Motoi Katsumi), DD Tokitsukaze (CC Giichiro Nakahara)

Le vice-amiral Goto*, sur “son” Aoba, est à la tête de toute l’opération, mais le contre-amiral Nishimura*, sur le Kumano, commande la force de couverture éloignée et de bombardement.
De leur côté, les Alliés sont loin d’être sûrs que les Japonais ont décidé d’évacuer l’île de Guadalcanal. Ils redoutent terriblement un nouveau raid de bombardement mené par des cuirassés, notamment par un ou deux des cuirassés rapides qui restent aux Japonais (de fait, la Marine Impériale a envisagé une telle opération, avant d’y renoncer pour ne pas risquer de descendre au dessous de huit navires de ligne pour une future “bataille décisive”).

Scott (à la tête des forces alliées couvrant les Salomon Orientales) positionne donc au sud de Guadalcanal, près des îles Rennell (bien hors de portée des Betty de Rabaul), une escadre de surface chargée de faire face à toute éventualité et notamment d’empêcher les Japonais d’amener des renforts et/ou de bombarder Henderson Field. Cette escadre est puissante, mais multinationale et peu ou pas entraînée à opérer en formation. Son chef, le vice-amiral Crace, en est bien conscient, de même qu’il est bien conscient du danger représenté par les torpilles japonaises – l’étude (en cours) d’un exemplaire récupéré sur une plage de Guadalcanal n’a fait que confirmer ses craintes. Son adjoint, l’Américain Wright, est en revanche très confiant en la puissance de feu représentée par les trente 6 pouces et seize 5 pouces à tir rapide de ses deux croiseurs – ces canons ont déjà fait leurs preuves en Méditerranée, au grand dam des Italiens.

1) ABDF-Fleet
BC HMS Renown (vice-amiral Crace) (6 x 15 pouces)
CA HMAS Australia (8 x 8 pouces et 6 x TT)
CA MN Tourville (8 x 203 mm et 6 x TT)
CL HMAS Brisbane (ex Jamaica) (12 x 6 pouces, 8 x 4 pouces et 6 x TT)
CL HMNZS Achilles (8 x 6 pouces et 8 x TT)
DD HMAS Arunta (6 x 4,7”, 2 x 4” et 4 x TT), HrMs Van Ghent, Van Nes, Witte de With (4 x 4,7” pouces et 6 x TT) et Isaac Sweers (5 x 4,7” pouces et 8 x TT)
DD MN Le Hardi, Le Foudroyant, L’Adroit, Casque (6 x 130 mm et 7 x TT)
Si la plupart des navires de l’ABDF-Fleet sont à présent parfaitement entraînés à manœuvrer ensemble, les quatre grands torpilleurs français (qui ont vu leur rayon d’action, leur équipement radar et leur DCA très améliorés par un séjour aux Etats-Unis) ne sont pas encore aussi bien intégrés à l’ensemble.

2) Task Group US
Croiseurs USS Helena (contre-amiral Wright) et Nashville (classe St Louis : 15 x 6 pouces et 8 x 5 pouces)
DD USS Blue, Helm, Jarvis et Ralph Talbot (4 x 5 pouces et 16 x TT)
Ce task-group n'est pas du tout entraîné à opérer avec l'ABDF-Fleet.
Radars : rien de notable pour les Japonais (ils en ont, mais en surface-surface, et dans ce "décor" d'archipel, leurs vigies sont toujours meilleures, en tout cas c'est leur opinion).
L'ABDF a de très bons radars, niveau OTL, et ils savent s'en servir. L'amiral Crace, sur le Renown, a la chance que sa mâture dépasse celle de ses équipiers, il n'est pas obligé d'être en tête de file pour bien utiliser son radar.
Les Américains commencent à savoir se servir de leurs radars, surtout leurs radars de tirs.

Avions : plus de 100 appareils alliés à Guadalcanal, dont 30+ Dauntless et 20+ Avenger (le reste en chasseurs), plus 12-15 hydravions de reconnaissance à Tulagi. Les Japonais ont des forces équivalentes, il s'agit principalement de Betty, de Zéro et d'hydravions variés dispersés entre Rabaul et les Shortland.

La météo est médiocre, très médiocre au début pour les avions (nébulosité, pluie...) mais pas trop pour les bateaux (mer peu agitée, visibilité correcte entre bateaux) - les Japonais ont fait exprès de lancer leur opération par mauvais temps. Mais si la couverture nuageuse est maximum au début (quand le convoi japonais part pour GDC), elle va peu à peu s'alléger, le retour se fera sous un temps avec éclaircies.

Il y a de chaque côté trois sous-marins en patrouille, mais ils ne sont pas à la disposition des joueurs.

Combien d'hommes à évacuer : de toute façons, il y en a trop pour les transports prévus. Pour remplir les transports, il faut 4 heures, pour le croiseur léger qui doit embarquer du monde, il faut 2 heures, dans les deux cas, la participation des Daihatsu du Oi est nécessaire (sans elles, il faut rallonger les temps de 20% environ), mais il a besoin, disons, d'une demi-heure pour les mettre en œuvre à partir du moment où les transports sont ancrés. Si le Japonais le décide, il peut rester jusqu'à 2 heures de plus pour récupérer le maximum de monde en tassant bien.

Crace est expérimenté, il sait que les torpilles japonaises sont très dangereuses, donc qu'il faut éviter de prolonger un combat sans changer de cap. La perte du Renown ne serait pas catastrophique, mais très douloureuse pour l'épiderme britannique. Aucun de ses alliés n'a ce problème. Wright est moins expérimenté, il veut montrer que les navires US sont les meilleurs, mais il doit obéir aux ordres de Crace... tant qu'il n'a pas l'impression qu'il y a mieux à faire. Les règles du silence radio peuvent l'aider (genre "Crace ne m'a pas ordonné de faire ça, mais c'est sûrement parce qu'il n'a pas voulu rompre le silence radio, il me fait confiance"). Cela dit, c'est vrai que personne n'a intérêt à se trouver à portée de 15 canons de 6 pouces automatiques avec radar de tir, et Wright a deux croiseurs comme ça. Plus des artilleurs "trigger-happy".

Goto veut racheter ce qu'il considère comme ses erreurs de batailles précédentes. Il ne veut pas infliger à la Marine (et à lui) la perte de face d'un bateau plein d'hommes de l'Armée coulé par sa faute. Main du Destin : si l'Aoba est touché, ce sera la fin définitive des ennuis de ce pauvre Goto.
Nishimura : il a du mal à supporter de n'être que le numéro 2 dans l'affaire. Cela dit, si il devient numéro 1, il pourra prendre une décision relativement raisonnable en fonction de ce qu'il sait (et pour lui, sauver un croiseur lourd vaut mieux que ramener un transport).
Ohmae : il obéit à Goto. Sans Goto, il en fait à sa guise. A noter : c'est à lui que ses subordonnés (les capitaines des destroyers de "l'équipe Tanaka") obéiront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:08



La Force de Bombardement de Goto fonce dans la nuit vers Guadalcanal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:10



Crosseurs et destroyers Japonais couvrent les transports.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:13



L'amiral Nishimura / Franck Kaluga regarde l'ABDF-Fleet arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:16



l'Helena et le Nashville ouvrent le feu sur un destroyer de la flotte de couverture japonaise. L'australia n'est pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:20



Thomas Chassy / l'Amiral Crase active sans crainte l'ABDF-Fleet. Le Renown va entrer en scène. Les japonais se portent à la rencontre des américains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:24



Frederick Chauveaud / Amiral Goto est perplexe : La Force de Couverture Eloignée arrivera t-elle à temps ? Déjà la Force de Couverture Rapprochée flamme comme une torche. Crase maitrise parfaitement ses navires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:26



Il ne restera rien de la Force de Couverture nippone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:29



L'Amiral Goto est soucieux : Les américains arrivent à portée de tir des Maru. Ca sent mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:30



Maru en flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:33



L'aube est là. Betty et Zero foncent sur un Croiseur américain. Un Tomahawk les poursuit.


Dernière édition par Berold le Lun 13 Mai - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942   Lun 13 Mai - 18:35



Il n'arrivera rien au navire hollandais. L'Emily sera repoussé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: [Dec. 1942] Guadalcanal (suite)   Lun 13 Mai - 18:36

La bataille :

Tour 1 :

- Initiative Alliés.
- Les japonais sont arrivés dans les eaux de Guadalcanal. Les transports rapides Maru commencent à embarquer les troupes, et les Daihatsu font leurs rotations vers les navires chargés d’accueillir les impériaux.
- Les nippons ne détectent aucun navires ennemis, au radar et à vue.
- De leur côté les alliés ont repérés le manège des japonais, et se déploient depuis l’Ouest de Guadalcanal.
- Les japonais, à la faveur de la nuit et du mauvais temps, continuent l’embarquement de leurs soldats.

Tour 2 :

- Initiative Japonaise.
- Les nippons repèrent l’ABDF-Fleet qui arrive par le Nord-ouest de Guadalcanal, et la Task Force Us qui se met en formation de combat en longeant l’île depuis l’Ouest.
- Les destroyers de couverture de l’amiral Ohmae se lancent à la rencontre de la flotte américaine. Wright ne veut pas laisser l’avantage de l’attaque à son adversaire et demande à Crase de forcer l’attaque. L’anglais est réticent. Il se voyait bien bombarder de loin l’ennemi, sans s’en approcher afin de ne pas subir ses tirs. Fougueux, l’américain lui force la main. L’anglais n’aime pas ça.
- La Force Eloignée de Bombardement de l’amiral Nishimura fonce à toute vapeur sur l’escadre internationale de l’amiral Crase. L’anglais sûr de lui n’éprouve aucune peur et fait obliquer ses navires en direction de la Force de Couverture Rapprochée.
- Les américains se glissent entre la Force de Couverture Rapprochée et l’île de Guadalcanal pour intercepter les Maru qui embarquent les troupes impériales. Dès qu’il est à portée l’amiral Wright fait tirer le croiseur Nashville sur le Hayashio. Dans une longue gerbe de flammes, touché dans sa soute à munitions, le destroyer japonais coule corps et biens.

Tour 3 :

- Initiative alliés.
- L’Hatsukaze, à portée de tir de la flotte américaine, ouvre le feu sur le Helena.
- L’amiral Goto incite Nishimura a faire forcer l’allure des bateaux pour se porter à la rencontre de l’ABDF-Fleet.
- L’Helena et le Nashville se déploient avec leurs destroyers face aux navires d’escorte de l’amiral Ohmae.
- L’Hatsukaze se dévie pour échapper aux américains et se porte sur l’ABDF-Fleet. Il lance une torpille sur l’Australia qui encaisse et se met à giter. Crase lui fait faire demi-tour avec ordre de retourner à la base. L’amiral anglais demande à ses subalternes de jouer la prudence, même s’il ne veut pas freiner Wright dans ses initiatives d’attaques. Avant de quitter l’espace de Guadalcanal, l’Australia tir de toutes ses pièces sur l’Hatsukaze, et par un magistral coup au but le coule sans ambage.
- L’Oi ouvre le feu sur le Helena. Il le rate.
- A son tour le Yahari tir sur le Helena, et le rate aussi. L’amiral Wright est en pleine confiance. Ohmae est dépité.
- Le Hollandais : Issac Sweers, va pleine vapeur sur le Koroshio qu’il a repéré.
- Le Renown ouvre le feu sur la flotte de couverture de l’amiral Ohmae. Les Kuroshio et Oyashio touchés sont en feu.
- Le Kuroshio est coulé par l’Issac Sweers.
- Le Cl HMNZS Achilles s’est faufilé sans être repéré par les japonais jusqu’à portée de tir sur l’Oi. Sans état d’âme, le Néo-zélandais fait cracher ses pièce d’artillerie sur le croiseur nippon, dont les Daihatsu procèdent aux rotations de réembarquement depuis Tassafaronga. Touché le Oi prend feu et gite. Les soldats entassés sur le pont sont brûlés vifs.
- Le Renown envoie plusieurs salves sur le Yuhari d’Ohmae qui s’est imprudemment avancé vers ses adversaires pour protéger les transports. Le japonais s’embrase.
- Le Brisbane tire sur l’Oyashio ravagé par les flammes, qui coule en moins de cinq minutes.
- L’amiral Wright fait tirer le Helena et le Nashville sur l’Oi. Le japonais déjà touché l’est à nouveau sous sa ligne de flottaison. Il coule avec son équipage et les soldats impériaux montés à son bord. Sur l’île les impériaux restés à terre se posent des questions sur l’efficacité des manœuvres d’évacuation.
- A leur tour les navires français se déploient. Les commandants des Hardi et Foudroyant se rapprochent de leurs adversaires et envoie des bordées sur le Yukikase. Le nippon touché gite fortement.
- Le Brisbane tire sur le Yuhari : Ohmae qui tentait d’évacuer son croiseur en flammes est tué et son navire coule comme une pierre.

Tour 4 :

- Initiative alliés.
- Les destroyers de la force d’escorte et de transport en tête d’escadre couvrent les manœuvres des croiseurs de Nishimura. L’amiral Goto se rend compte qu’il ne reste rien de sa Force de Couverture Rapprochée. Coût que coût, pour ne pas perdre la face, il décide d’aller couvrir les transports qui embarquent les soldats depuis Guadalcanal.
- L’amiral Crase n’en croit pas ses yeux. Une torpille du Yukikase en feu trace son sillage vers le Renown. Le BCHMS encaisse le coup dans un effroyable craquement de métal. L’anglais est sérieusement touché mais reste à flots. Crase décide de couvrir le Renown par les navires français dont les commandants ont hâte d’en découdre.
- Tous les navires étant à portée de tir ouvrent le feu.
- Le Tokitsukase lance une torpille sur le DD USS Blue, et le rate.
- L’ Yunagi lance une torpille contre le DD USS Helm, et le rate.
- Le Take lance une torpille contre le Helena, et le rate.
- Le Tanikase lance une torpille contre le Hardi, le touche. Le français coule à pic.
- Le Furutaka lance une torpille contre l’Adroit et le rate.
- L’Aoba tire sur le Tourville dont le pont est touché.
- L’Haguro ouvre le feu sur le Tourville qui prend feu.
- Le Nachi ouvre le feu sur le Foudroyant qui s’enflamme.
- Le Casque lâche une bordée de feu et de fer sur l’Haguro qui prend du gite.
- L’Adroit envoie plusieurs obus sur l’Haguro qui encaisse les coups.
- L’équipage du Tourville arrive à circonscrire son feu, et son commandant aperçoit le Yukikase. Il met le cap sur le japonais. Plusieurs coups au but du français envoient le nippon par le fond.
- L’amiral Crase repère l’Aoba. Sans perdre son flegme l’anglais fait tirer toutes les pièces du BCHMS sur le croiseur japonais. L’Aoba explose sous l’impact des obus qui le laminent. Goto n’a pas eu le temps de se rendre compte de ce qui lui arrivait.
- L’amiral Nishimura est déconcerté par la tournure des évènements. L’heure où les japonais pouvaient prétendre à l’initiative est passée.
- L’Achilles zigzag et se met à portée du croiseur Furutaka pour le pilonner.
- Le destroyer Jarvis bombarde le Take et le met en feu.
- L’Helena envoie le Yanagi par le fond.
- Le Nashville touche le Nire.
- Le destroyer Blue coule le Nire.

Tour 5 :

- Initiative alliés.
- L’aube se lève.
- Les transports japonais et le CL Kashiï pleins à craqués de soldats tentent de prendre le large pour échapper à la Task Force US. Le Take ravagé par le feu leurs sert de rempart au péril de sa vie. Il est le seul rescapé de son groupe.
- L’amiral Nishimura demande à ce qu’il reste de sa flotte de recueillir les Maru avant de quitter la zone de combat.
- Les destroyers hollandais, français et américains foncent sur les transports japonais. Les européens tiennent à montrer leur maitrise du combat maritime et se portent en avant de l’ABDF-Fleet. Crase ne s’oppose pas à leur engagement qui couvre ses propres navires.
- Tous les navires à portée de tir ouvrent le feu.
- Le Suzuya touche le Helm.
- Le Maikase rate le Jarvis.
- Le Take torpille et coule le Blue.
- Le Tokitsukase rate le Jarvis.
- Le Suzuya lance une torpille contre l’Helm, et le rate.
- Le Furutaka lance une torpille contre le Van Ghent, et le rate.
- Le Renown ouvre le feu sur le Maikase et l’enflamme.
- Le Maikase tire sur le Witte de With et le touche.
- Le Furutaka tire sur le Van Ghent, et le rate.
- Le Nachi tire sur l’Arunta et ravage son pont.
- L’Haguro coule l’Adroit.
- Le Nachi coule l’Arunta qui avant de sombrer ouvre le feu et touche son adversaire.
- Le Tokitsukase touche le Van Ghent.
- L’Haguro rate le de With.
- Le Renown coule le Furutaka.
- Le Van Galen torpille le Tanikase qui encaisse le coup.
- Le de With coule le Tanikase.
- Le Casque enflamme le Nachi.
- Le Jarvis coule le Take.
- Le Nashville coule le Kiyozumi Maru. Les soldats japonais hurlent dans les flammes qui les dévorent.
- L’Helm torpille le Maikase qui coule à pic.
- L’Helena, après plusieurs coups au but, envoie le Kashiï par le fond.
- Wright exulte.
- Crase tout en nuance apprécie la situation.
- Nishimura sait que tout est perdu. Pourtant il reste encore une carte à jouer pour le japonais : L’aviation est en route pour couvrir sa retraite.

Tour 6 :

- Initiative japonaise.
- L’aube est là.
- L’aviation Japonaise rentre en jeu. Les américains ne sont pas restés au sol.
- Repéré par un Catalina de reconnaissance, le Kumano de l’amiral Nishimura est attaqué par des Dauntless et des Avengers. Plusieurs fois touché le navire encaisse les coups. Le Catalina, à son tour, torpille le croiseur nippon. Alertée par radio, une nouvelle escadrille de Dauntless bombarde le navire amiral et…. l’envoie par le fond.
- A lui seul l’Haguro repousse et détruit plusieurs d’Avengers. L’exploit reste vain à cet instant.
- Le Tokitsukase est attaqué par un Catalina qui le rate.
- Une escadrille de Dauntless coule le Suzuya.
- Le Van Ghent est attaqué par un hydravion Emily, qui le rate. Le nippon prit en chasse par des Wildcat est détruit.
- Le Nashville échappe à deux escadrilles de Val.
- Le Helena détruit un bombardier Betty.
- Une escadrille de Wildcat détruit un autre Betty.
- Les Zéros japonais repoussent plusieurs chasseurs américains.
- Sur les flots les combats continuent.
- l’Haguro touche le Foudroyant.
- L’Haguro lance une torpille contre le de With et le rate.
- Le Nachi torpille et tire sur le de With qui sombre dans l’océan.
- Le Tokisukase coule le Van Ghent, qui avant de sombrer tire et coule le Bangkok Maru.
- Le Helm coule le Tokitsukase.
- Le Casque coule l’Haguro. Crase acquisse avec respect et félicite le français.
- Le Nagara, qui est passé au travers des combats, arrive à s’enfuir avec le Saigon Maru et le Kongo Maru. Ils rejoignent le 10ème escadron de destroyers et la 30ème division de destroyers restés en couverture pour parer à toute attaque sous-marine.
- De leur côté les alliés avaient laissés l’USS Ralph Talbot et le Van Nes Hollandais en couverture anti sous-marine.


Victoire Alliés. Merci à Frank Stora pour le scénario. Merci aux Joueurs toujours aussi pris par le Jeu : Frederick Chauveaud, Franck Kulaga, Thomas Chassy, Philippe Martinez, Simon Lang et Xavier-Philippe Chassy.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal   Mar 17 Sep - 20:20



Un retour sur la Bataille de Guadalcanal. Thomas, Franck, Frédérick et X-PH étaient de la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral Isoroku Yamamoto
Contre-Amiral
Contre-Amiral


Nombre de messages : 1131
Age : 43
Localisation : IJN Akagi
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Photos Guadalcanal   Mer 18 Sep - 5:26

Y a pas à dire... Vous en avez de belles tables chez vous... smike 

_________________




Tora ! Tora ! Tora !!!

Un jeu à la con:
http://lepsychopat.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Dec. 1942] Guadalcanal (suite)   Aujourd'hui à 11:06

Revenir en haut Aller en bas
 
[Dec. 1942] Guadalcanal (suite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» [AIDE] Probleme messagerie vocale virtuelle orange suite au passage à Froyo
» Unknown Yet (->suite de "Dark Side")
» 1942 R H M n°13 les Chasseurs à Pied

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis & Allies Naval Miniatures :: Tournois et manifestations :: War at Sea à l'AAJH-
Sauter vers: