Axis & Allies Naval Miniatures

LE FORUM
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Oct. 1942] Guadalcanal - Terrestre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Guadalcanal 1942 terrestre.   Lun 22 Juil - 14:12

Guadalcanal, 07 Octobre 1942 : Le Cameron du Pacifique, l’Alamo Victorieux.
 
Mais qui avait-il a rembarquer côté japonais ?
 
Bataille terrestre avant bataille navale. ici est joué le Bataillon Français du Pacifique pour mettre du piment à cette bataille.
 
Dans la mise en place des troupes alliées, les Français sont dévolus à la protection de la “ piste des chasseurs “, à l’Est du camp retranché.  Ils bordent la Mer et la rivière Ilu. A leur droite se trouvent les hommes du 7ème régiment de Marines qui couvrent l’Est du dispositif.
Le 1er  bataillon de parachutistes est placé au Sud, exactement sur l’axe entre les deux pistes. Le 5ème régiment de Marines borde la rivière Lunga et protège Henderson Field. Deux de ses compagnies prennent place sur Bloody Ridge.
Le général Vandergrift a placé son PC à Lunga Point, au Nord du dispositif, en bord de mer. Il est sous la protection d’éléments du 17ème bataillon de la 28ème brigade Australienne. Non loin du quartier-général, les canons du 9ème bataillon ont été mis en batterie. Vandergrift garde à sa disposition les 1er Raiders bataillon, Le 1er Special Weapons bataillon, le 1er bataillon de Marines et le 1er bataillon de Tank.
Henderson Field est protégé à demeure par les 1er Pioneer Bataillon, 6ème bataillon de construction naval, le 1er bataillon d’Engineers et le 1er bataillon Amphibian Tactor.
 
Face au dispositif  de défense du camp retranché Allié, les Japonais placent face aux Français qu’ils jugent les plus faibles les 16ème et 29ème régiments de leur 2ème division d’infanterie. Le 4ème Rgt d’infanterie s’occupera de faire craquer le 7ème Marines. Il sera suivit par les soldats de la 38ème division qui formeront d’un bloc la seconde vague de l’assaut.
Les 7ème DI et 35ème Brigade Japonaise attaqueront le 5ème Marines.
Le 1er bataillon d’artillerie est déployé en deux compagnies pour appuyer la 2ème DI et la 35 Bgde.
 
Tour 0 :
 
- En cette fin de nuit tout est étrangement calme. Pas un chant d’oiseau de provient des frondaisons qui bordent le terrain dégagé du Camp Retranché. Les GIs sont nerveux et tendus. Depuis plusieurs jours ils présentent une attaque générale de l’ennemi sur leur base. Soudain, de la Jungle monte une sourde clameur. Les Alliés sont mis en alerte.
- Vandergrift nerveux fait tirer à l’aveugle les pièces d’artillerie mises à sa disposition. Cela rassure les troupes stressées par l’attente. Les obus tombent au hasard dans la jungle. Il n’y a aucune conséquence pour les Japonais.
- A leur tour les Nippons font cracher leur artillerie à l’inconnu sur le Camp Us. Les projectiles tombent éparses sans faire de dégâts. Les Alliés surchauffés se préparent à recevoir l’adversaire.
 
Tour 1 :
 
- Les Japonais sortent de la jungle en hurlant : “Banzaï. Banzaï“. Ils défouraillent à tout va dans une charge furieuse où l’envie d’impressionner l’ennemi rivalise avec celle de la submersion à venir. Fusils Arisaka, mortiers Type 89 et LMG 99 tirent sur tout et n’importe quoi. Il grêle de la ferraille.
- Face à la charge Nippone, les Polynésiens et les Marines du 7ème sont imperturbables. Ils restent absents de toute peur et ajustent les Impériaux. “Feu“ : Un tir nourri balaye les Japonais qui tombent par dizaines.
- Déjà le 5ème Marines est au contact de l’ennemi. Il s’en suit un sanglant corps à corps.
- Le 1er bataillon de Tank Us se porte au secours du 7ème Marines. Il est suivit par les Raiders. Les Australiens foncent vers le Bataillon du Pacifique afin de le renforcer.
- Le 6ème Naval Us se met en mouvement vers la ligne du 5ème Marines.
- Une escadrille Us de Tomawaks d’appui au sol décolle de Tulagi.
- Les Japonais font décoller une escadrille de Zéros.
- Les Français, disciplinés et faisant montre d’un moral d’acier,  mettent hors de combat l’équivalent de 5 compagnies de la 2 DI Japonaise. Kawaguchi s’en étouffe.
- Le 5ème Marines fusillent l’équivalent de 3 Compagnies Japonaises à bout portant.
- Pas de pertes Alliés. Ou si peu. C’est incroyable. La charge dégénérant dans un chaos le plus total perd toute sa cohésion. Kawaguchi est écœuré, mais y croit encore. Il pensait faire la différence dès la mise en mouvement de ses troupes hurlantes.
 
Tour 2 :
 
- L’artillerie Alliée pulvérise une compagnie de la 35ème Brigade Japonaise.
- L’artillerie de Montagne Asiatique mise en batterie en lisière de forêt “toaste“ un blindé Us du 1er Bataillon de Tank. Les blindés hésitent et stoppent.
- Le 1er Para Us fonce dans la Jungle droit devant à la recherche d’un ennemi potentiel.
- Le 5ème Marines est littéralement submergé par les Nippons qui déferlent par vague sans discontinu. Le 1er Pioneer se jette dans la mêlée. Ca tire de partout.
- Le 1er Marines se porte sur Henderson Field.
- Les Français sont à leur tour submergés par les Asiatiques qui subissent de lourdes pertes pour arriver sur leurs adversaires. Combats au corps à corps. L’équivalent de 3 compagnies de combats polynésiennes est Out. Les Japonais tombent par poignées.
- Le 7ème Marines connaît l’enfer à son tour. C’est une boucherie sans nom.
- Hystérique Kawaguchi  perd son calme et envoie toute son armée à l’assaut du Camp américain. Il sent la victoire à portée.
- Le Spécial Weapons monte à l’assaut des Nippons qui ont pris possession de Bloody Ridge. Furieux corps à corps. On baigne dans le sang.
- Marines du 5ème Rgt et Pionniers forment un bloc qui sème la mort à tout va. Une pluie d’acier fauche les Nippons.
- Il ne reste l’équivalent d’une seule compagnie valide du 5ème  Marines. Nul soldat n’a reculé. Les Américains sont morts sur place.
- Les Tomawaks mitraillent les hommes du 124ème RI Japonais. Courte accalmie pour les hommes au sol.
- L’escadrille Américaine doit fuir devant les Zéros.
 
Tour 3 :
 
- Les Mortiers Us endiguent l’avance de la 35ème Bgde Nippone. Les Asiatiques sont déchiquetés par la mitraille..
- Le premier bataillon de Marines Us annihile toute l’attaque Japonaise sur la position du 5ème Marines. Les Marines, en un élan de folie furieuse, reprennent Bloody Ridge. Le général japonais a compris que tout est perdu. Il ne perce pas le périmètre Us.
- Le 7ème Marines épaulé par les Tanks et les Raiders, ainsi que par les Paras qui se rabattent sur les flancs de la  2ème DI et 38ème DI, pulvérisent les Asiatiques.
- Les Australiens arrivent trop tard pour sauver les Français qui n’ont pas reculés d’un pouce. Il reste moins d’un peloton chez les soldats Polynésiens.
- Le 17ème bataillon Australien repousse l’assaillant Nippons des rives de l’Ilu.
- La 35ème Brigade Japonaise n’existe plus.
- La 7ème DI Impériale est anéantie.
- Le 4ème Rgt Japonais est Out.
- La 38ème  division est hors de combat.
- Les  16e et 29e régiments impériaux sont squelettiques.
 
Tour 4 :
 
- Kawaguchi fait replier ses troupes. Enfin, ce qu’il en reste, pour un embarquement de sauvetage.
- Les Paras Us et les Australiens poursuivent l’ennemi un temps et rompent la bataille.
- Il reste 1 compagnie de combat à la 5ème Marines.
- Pionniers, Raiders et Engineers ont subis des pertes légères. L’équivalent de deux compagnies.
- Le 1er Tank a dû reculer face à l’artillerie Japonaise.
- Il reste 3 compagnies à la 7ème Marines.
- Le 1er Para à perdu une compagnie.
- Les Australiens n’ont subi que des pertes légères.
 
Réponse à la première question : Pas grand chose.
 
Fin de la Bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral Isoroku Yamamoto
Contre-Amiral
Contre-Amiral


Nombre de messages : 1131
Age : 43
Localisation : IJN Akagi
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: [Oct. 1942] Guadalcanal - Terrestre   Mer 24 Juil - 19:04

Joli compte rendu.

Une question, quelles règles vous utilisez pour les déplacements et les combats ? J'ai moi même le jeu Amirauté et son extention Mare Nostrum et c'est très complexe à mettre en oeuvre pour un jeu de figurines.

_________________




Tora ! Tora ! Tora !!!

Un jeu à la con:
http://lepsychopat.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Amiral   Jeu 25 Juil - 9:24

Nous utilisons biensûr les figurines et cartes de War at Sea. Après, nous faisons un mixte entre WaS et Amirauté.... Pour faire plaisir aux anciens et avoir plus de réalisme.
Une partie dure entre 8 et 10 heures. Plus avant 2 bonnes heures de placements. Je ne compte pas le temps passé à se documenter sur telle ou telle bataille, et la préparation de certains décors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admiral Kanguroo
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Nombre de messages : 1651
Age : 37
Localisation : Soudan
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: [Oct. 1942] Guadalcanal - Terrestre   Ven 26 Juil - 11:43

tu cartonnes sacré boulot, merci Peewee 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Navire   Ven 26 Juil - 13:13

Ce n'est que du plaisir, sans contraite. Le Jeu pour le Jeu, même si nous essayons de coller à un semblant de réalité. smike 

Merci à vous. J'aime ce forum. tu cartonnes 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amiral Isoroku Yamamoto
Contre-Amiral
Contre-Amiral


Nombre de messages : 1131
Age : 43
Localisation : IJN Akagi
Date d'inscription : 27/04/2007

MessageSujet: Re: [Oct. 1942] Guadalcanal - Terrestre   Ven 26 Juil - 13:18

Je suppose que les combats doivent se simuler avec WaS et les déplacements avec amirauté. Les règles de amirauté concernant la détection, les appontages etc doivent être aussi considérés.

_________________




Tora ! Tora ! Tora !!!

Un jeu à la con:
http://lepsychopat.labrute.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: [Oct. 1942] Guadalcanal - Terrestre   Ven 26 Juil - 16:02

Amirauté est la règle, je pense, la plus complète qui a été produite jusqu'à aujourd'hui. Elle est néanmoins si lourde à mettre en oeuvre, qu'elle en devient injouable. Ou alors il nous faut un temps indéfinit pour simuler une bataille.
 
Tu as raison, les combats sont WaS, et le reste Amirauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Oct. 1942] Guadalcanal - Terrestre   Aujourd'hui à 0:14

Revenir en haut Aller en bas
 
[Oct. 1942] Guadalcanal - Terrestre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» extra-terrestre
» 1942 R H M n°13 les Chasseurs à Pied
» Censure.............1942
» Ginn Terrestre (custom marron)
» 1942 Ceylon George VI 5 cents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis & Allies Naval Miniatures :: Tournois et manifestations :: War at Sea à l'AAJH-
Sauter vers: