Axis & Allies Naval Miniatures

LE FORUM
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.   Ven 13 Mar - 16:43

La Fin d’un Bel Eté :

En août 1914 l’Allemagne envahit la Belgique et ses armées déferlent sur le nord de la France. Les forces françaises engagées dans les Ardennes sont obligées de refluer. La 5ème armée française de Lanrezac se redéploye alors rapidement pour stopper l’avance allemande à la frontière Belge. Rapporté par des éclaireurs, Joffre, dans un moment de lucidité, a compris que les armées françaises vont se faire déborder par le Nord. Le 3ème corps se positionne à Quatre-Bras, les 1er et 10ème corps se stationnent entre Gembloux et Namur. Ils y accrochent la “Garde“ et le 10ème corps de la 2ème armée de Bülow. Le 18ème corps remonte très vite depuis Charleville-Mézières renforcer le 3ème corps qui le 22 août subit une terrible attaque.
Le BEF se retranche entre Namur et Nivelles. Il est renforcé par les 69ème et 53ème corps de réserve. La Cavalerie de Sordet assure les arrières de toute percée sur la Meuse, et contre-attaque au son du canon. Depuis Sedan, la 4ème armée du général Langle de Cary accroche la 3ème armée de Von Hausen. Comme pour la 5ème armée, la cavalerie de Conneau pare à tout débordement. Mais le front commence à plier. Le Général Joffre décide alors d’engager les 37 divisions territoriales de réserve dans la bataille de Belgique. Le Corps Colonial porte une attaque sur Neufchâteau et le 24 août, le 14ème régiment de hussards par une audacieuse chevauchée où 75% de son effectif est décimé atteint Bastogne et s’y retranche.

- « Rendez-vous. » S’écriera un officier allemand aux cavaliers retranchés comme à Cameron.
- « Des noix. » Répondra le capitaine Busnel du 2ème escadron, qui a regroupé les survivants autour de lui. Ils se battront jusqu’aux dernières cartouches.

Arrivé sur le front, pour rendre compte à son état-major, le Lieutenant-colonel Von Hentsch, secondé par le Capitaine Koenig, découvre que l’attaque s’enlise. Il faut la relancer. Il n’est plus question ici de dégarnir le front de l’Ouest pour envoyer des divisions à Hindenburg. Trop tard pour les allemands. Déjà la 6ème armée du général Maunoury se déploie sur la ligne de défense qui court de Thionville à Gand. Bruxelles est tombée, mais l’armée Belge ne lâche rien. Les Russes, soulagés du poids qu’auraient pesé des renforts pour Ludendorff, maintiennent leurs positions face à la Prusse. Sedan, devient pour le restant de la guerre la plaque tournante des armées française face à l’ennemi. L’attaque allemande généralisée contre la cité ardennaise fait de la ville le symbole de la résistance hexagonale. Toutes les armées françaises y convergeront durant le conflit pour défendre le territoire national. La ville ne sera jamais prise et le souvenir des combats y ayant eu lieu ne sera pas oublié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Scarlett   Ven 13 Mar - 16:44

Les russes attaquent la Prusse-Orientale (Bataille de Gumbinnen) le 19 août 1914, et grâce aux attaques combinées de la 1ère et de la 2ème armée des généraux Ranainkampf et Samsonov encerclent et anéantissent la 8ème armée allemande à la Bataille de Tannenberg. La capitale de la Prusse Orientale : Königsberg, tombe le 30 août 1914 après des combats de rues épouvantables. Ici, Samsonov a intelligemment pardonné à Ranainkampf la “claque“ que ce dernier lui avait mis en Corée lors de la guerre de 1904-1905, car il ne l’avait pas épaulé durant l’attaque japonaise sur Mukden. Samsonov avait préféré continuer de jouer aux cartes avec ses amis de l’état-major, et Ranainkampf battu par les nippons était ensuite venu lui “casser la gueule“.

Du 04 au 22 février 1915, lors de la Bataille des Lacs Mazurie, les russes font plus de 100 000 prisonniers allemands et s’emparent de la ville de Dantzig le 04 mars 19/15 où le général Samsonov fait une entrée triomphale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.   Ven 13 Mar - 16:45

La forteresse de Thorn tombe entre les mains des armées tsaristes le 10 avril 1915 après un intense bombardement d’artillerie. Suite aux deux Batailles de Lemberg, les russes pénètrent en Galice Orientale et ferment les cols du Massif des Carpates. La 9ème armée allemande partie de Cracovie pour menacer Varsovie est encerclée dans les boucles de la Vistule en Haute-Silésie.

Face à la menace russe à l’Est, les généraux prussiens relancent la machine militaire de l’Empire à l’Ouest : Les 1ère et 2ème armées allemandes bousculent les armées Alliées en Picardie et dans l’Aisne entre Vervins et Amiens, et se retrouvent aux portes de Paris. Le général Lanrezac qui tenait la ligne de feu avec la 5ème armée est limogé et remplacé.Von Klück longe l’Oise et investit Pontoise, et Von Bülow prolonge une ligne de front qui va de Meaux à Chantilly. Une énorme poche s’est ainsi créée. Dans cet étroit couloir encombré de milliers d’hommes, les 4ème et 3ème corps de Von Klück foncent sur le Nord de Paris, le 9ème corps fixe la 5ème armée de Franchet d’Esperey sur la Marne, la 7ème division et la 43ème brigade contournent la capitale par l’Ouest. L’armée de Von Bülow repousse la 4ème armée française, et la 6ème reste enfermée dans Paris. Le siège est mis et les Anglais de Kitchener se replient vers la Manche. Ici, il n’y a pas de “taxis de la Marne“. Les 4 000 soldats mobilisés par Gallieni se font étrillés lors d’une tentative de sortie depuis le fort de Nogent sur Marne. L’épisode restera célèbre. La 4ème division de cavalerie allemande tente une entrée en force depuis la Porte d’Orléans. Les hommes du 4ème Zouave la repoussent avec énergie et le sergent-chef Gilbert Autissier s’empare de l’étendard adverse lors d’une contre-charge à la baïonnette qui refoule les hulans. Cette sortie va redonner confiance aux troupes assiégées. Paris ne tombera pas. La vie va s’y organiser tout du long de la guerre. La capitale sera ravitaillée par la “voie sacrée“ qui la relie à Rambouillet. Les britanniques vont tenir les ports atlantiques : Dieppe, Fécamp, Boulogne, Calais (sic) et Dunkerque pendant tout le conflit. Ces ports serviront aux britanniques pour lancer des attaques vers la Picardie, le Nord et Bruxelles. Le front va courir ainsi de septembre à novembre 1914 du Havre à Paris, et de la capitale à Sedan et Verdun via Melun, Montereau, Romilly et Vitry le-François. En Décembre 1914, les armées de Guillaume II essayent encore en vain de briser le front Parisien. Les allemands y laissent leurs dernières forces avant le développement d’une formidable contre-offensive menée par le général Foch et les armées hexagonales associées aux Anglais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.   Ven 13 Mar - 16:46

En octobre 1914, Arrivé sur le front, pour rendre compte à son état-major de l’avancée de l’offensive, le Lieutenant-colonel Von Hentsch se sera rendu compte que le siège de Paris aura tout compte fait, fait perdre à l’armée impériale toute possibilité d’une guerre de mouvement pouvant anéantir les armées ennemies en plaine avant l’hiver. Les généraux allemands font reculer leurs troupes, et se replient sur l’Aisne, où ils se retranchent pour supporter les attaques anglo-françaises en champagne, en Somme, en Lorraine et dans les Flandres durant toute l’année 1915. Il n’y a pas de course à la mer. Les positions restent figées en Picardie.

Du 1 au 3 mai 1915 les austro-hongrois repoussent les attaques russes lors des Batailles de Tarnov et de Görlitz en Galicie et Bukovine. Le 01 juillet 1915 les armées russes sous le commandement du général Samsonov lancent une grande offensive sur la Warthe. La ville de Posen est prise le 05 août 1915, Glogau tombe le 18 août 1915 et Breslau est assiégé le 25 aout 1915. La ville-forteresse est bombardée et conquise le 18 septembre 1915 après une résistance acharnée de la part des allemands de violents combats de rues. A son tour la Turquie entre dans la guerre aux côtés des puissances centrales. Les anglais qui visent le pétrole du golfe persique n’attendaient que cette occasion pour envahir le Moyen-Orient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.   Ven 13 Mar - 16:46

Depuis le saillant de Sedan, les Français lancent une grande offensive entre le 21février 1916 et le 21 juillet 1916 qui débouchent sur la libération des villes de Montmédy et de Longwy. Cette Bataille restera dans les mémoires sous le nom de “l’Enfer de la Meuse“, où des milliers d’hommes se seront entretués pour des gains territoriaux journaliers dérisoires. Saignée à blanc, malgré le roulement des troupes, l’armée française ne peut prolonger son offensive sur le Luxembourg pour culbuter les forces du Kaiser comme le souhaite le général Pétain. Les anglais profitent des offensives françaises pour lancer des attaques depuis Cassel, La Bassée, Lorette et Arras. Face à l’effondrement de l’immense front de l’Est les allemands sont obligés de transférer des hommes depuis l’Ouest pour consolider leurs positions orientales et espérer pouvoir contre-attaquer. Ils ne laissent face aux anglo-français qu’un cordon défensif de troupes retranchées. Depuis l’Est jusqu’à l’Ouest, l’Empire Prussien est pris dans un étau et subit de plein fouet le blocus maritime économique Anglais. Cet état de fait déplait aux américains qui commercent avec le Reich et perdent ainsi de précieux bénéfices. Les armées de Guillaume II asphyxiées ne peuvent tenir des fronts élargis et se replient sur l’Escaut en évacuant la Picardie d’une part, et se retranche sur l’Oder à l’Est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.   Ven 13 Mar - 16:47

Le 14 avril 1916, Constantinople et la flotte Turque sont incendiées et coulées par des opérations conjointes de l’armée de terre russe depuis la Roumanie et de la marine du Tsar partie d’Odessa via la Bulgarie, qui entre en guerre du côté des russes contre les ottomans. Entre les 4 et 6 août 1916 le général Broussilov lance une énorme offensive sur la Galicie et s’empare de Cracovie et de Limanova. Les pertes autrichiennes sont considérables. La Bataille de Tarnopol, du 6 au 19 septembre 1916 finit par démoraliser la population hongroise qui revendique son indépendance. Les allemands tentent de reprendre la Bukovine mais sont repoussés et des mutineries éclatent sur tous les fronts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.   Ven 13 Mar - 16:48

En 1917, les russes contrôlent la Thrace et les détroits. Les anglo-français font le blocus de la Grèce et la force à entrer dans la guerre à leur côté. Depuis son territoire les français lancent de puissantes attaques contre les autrichiens qui refluent de Serbie vers la Croatie. En Mars 1917 le blocus du 2ème Reich est total et A partir du mois d’avril des grèves et des révoltes urbaines éclatent, dans une Allemagne où l’on meure de faim, contre la poursuite de la guerre.

Le 3 mai 1917, la Hongrie fait sécession sous l’égide du Comte Károlyi. A Prague les tchèques s’insurgent contre la Monarchie Danubienne. Le 6 juillet 1917, révolution éclate en Allemagne ce qui marque le départ de Guillaume II pour l’exile, et des armistices sont contractés sur tous les fronts par les généraux prussiens qui tentent de sauver leur statut en rejetant la faute de la défaite sur l’empereur.

Le 24 octobre 1917, la Révolution Spartakiste éclate à Berlin : des combats de rue sanglants opposent les “rouges“ aux corps francs des nationalistes. L’Empire sombre dans la guerre civile entre révolutionnaires socialistes et conservateurs bourgeois. Les milices communistes allemandes, renforcées par les troupes armées ayant quittées le front, finissent par s’imposer dans tout l’Est et le Centre de l’ancien empire germanique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Re: Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.   Ven 13 Mar - 16:49

Lors de la conférence de Versailles le 2 novembre 1917, les Alliés octroient le droit de sécession pour tous les peuples de l’ancien Reich. Bien que cela remette en cause leur propre politique impériale, les russes signent les accords le 5 janvier 1918. Le 6 janvier 1918, prétextant son désaccord avec le traité de Versailles, le Tsar Nicolas II en profite pour abdiquer comme il en avait depuis longtemps envie. Son fils étant hémophile, Nicolas II choisit le Prince Lvov pour lui succéder. Celui-ci proclame l’avènement d’un Empire Libéral avec une constitution fédérale. Kerenski devient son premier ministre.
Dans le même temps l’Autriche-Hongrie se disloque. Jusqu’en 1920, plusieurs Pays accèdent ainsi à l’indépendance : la Bohême-Moravie, la Slovaquie, la Galicie, la Hongrie et la Yougoslavie sous la protection de la France. La Pologne devient indépendante à son tour avec un fort partenariat russe. L’Alsace et la Moselle reviennent à la France, alors que la Prusse Orientale est annexée à la Russie. Face à l’anarchie qui déchire l’Allemagne, la Bavière proclame son indépendance le 18 janvier 1919, et le Palatinat ainsi que le Wurtemberg se placent sous protection française dans une zone démilitarisée. Certains politiques anglais y voient une résurgence de l’ancienne Confédération Germanique Napoléonienne. La France sans complaisance annexe la Sarre, car l’Empire Ottoman conquis par les Alliés est partagé entre les vainqueurs. Ce qu’il reste de la Turquie est placé sous protection (protectorat) russe. Les anglais s’emparent du Moyen-Orient et de l’Arabie avec son pétrole. La France occupe la Syrie et le Liban. L’Italie annexe plusieurs territoires autrichiens et place Vienne sous sa protection face aux revendications de l’Etat Communiste Allemand de Saxe.
La Pologne en 1921, après une guerre larvée contre des corps-francs germaniques, se voit ajouter les provinces de Haute-Silésie, de Poznanie et de Prusse Occidentale.

Les Länder de Bade et du Wurtemberg sont rattachés à la Bavière. Cet état est dirigé par Anton Drexler depuis 1919 et le départ des Wittelsbach. Son bras droit, Adolf Hitler, en devient le Président en 1923. Ce dernier milite pour un rattachement de la Bavière à l’Autriche, son Pays d’origine. Cela sera chose faite en 1925 lors de l’Anschluss après la Conférence de Munich où les Alliés anglo-français voient d’un bon œil la formation d’un état allemand méridional fort qui fait face à la RDA saxonne et à l’Empire Italien. Les Provinces de Rhénanie et du Palatinat rattachées au Luxembourg et à la Belgique forment l’état de la Lotharingie sous l’autorité du Roi des Belges et de la protection anglo-française.
La Russie est en pleine restructuration : la guerre a démontré tout le retard des slaves en matière de stabilité économique par rapport aux autres pays industrialisés. Les russes qui ont besoin de ressouder leur unité nationale autour du nouveau Tsar mobilisent font preuve d’une abnégation individuelle et leur industrie produit comme jamais un pays développé ne l’a fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Berold
Capitaine de Vaisseau
Capitaine de Vaisseau


Nombre de messages : 835
Age : 48
Localisation : Le Village
Date d'inscription : 08/04/2011

MessageSujet: Scarlett   Ven 13 Mar - 16:49

A partir de 1925, le Japon et les USA s’affrontent en un conflit diplomatique et économique qui va s’étendre à l’ensemble du Pacifique. Dès 1916, les nippons ralliés aux franco-anglais se sont emparés des possessions allemandes dans l’Océan Pacifique. En octobre 1916, les japonais qui rêvent de dominer l’Asie attaquent la Chine déchirée en un ensemble d’états où règnent les “Seigneurs de la Guerre“. Toute une série de victoires faciles enivrent les généraux japonais qui en 1919 afin d’asseoir leur hégémonie sur la politique de l’Empire du Soleil Levant décident de s’imposer dans l’ensemble du Pacifique. Les Usa spoliés en Europe de débouchés économiques n’entendent pas se laisser dépouiller en Asie et au Moyen-Orient. Les américains demandent alors des compensations économiques aux européens en ce qui concernent le pétrole arabe qui leur est interdit. Les anglais n’y entendent rien. Quand aux français, ils entendent maintenant régenter l’Europe de l’Ouest ainsi que son économie financière, et les états allemands sont leur chasse gardée. Devant tant d’embargos, les Etats-Unis décident détendre leur zone de pêche jusqu’au Canada, faisant fi des protestations anglaises, afin de marquer leur souveraineté sur l’ensemble du Continent Nord américain. Les britanniques bloquent alors les avoirs américains dans leurs banques. La réplique américaine est immédiate : La Navy et ses marines s’emparent des îles caraïbes dans leur totalité. Elles doivent servir de monnaie d’échange dans les futures négociations. Des combats ont lieu entre américains et européens. Face au refus des américains de rendre les “colonies européennes“ de l’Atlantique, la Royale et la Royale Navy appareillent : L’une fait route vers les Antilles, l’autre vers la Baie de Chesapeake.

Profitant de cet état de guerre, les japonais décident d’aller bombarder Hawaï et le Port militaire de Pearl Harbor afin de couper cours à toute intervention américaine dans le Pacifique de de faire de celui-ci leur "chasse gardée".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.   Aujourd'hui à 0:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Plan Scarlett : Red, Crimsom, Orange et Red.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La COMCO interdit la fusion entre Orange et Sunrise
» Raimbaut d'Orange
» les soldes d ete rc orange
» [SONDAGE] Partage de connexion Internet HD2 + User Agent / Orange
» [INFO] HD2 pas cher en renouvellement chez Orange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis & Allies Naval Miniatures :: Tournois et manifestations :: War at Sea à l'AAJH-
Sauter vers: