Axis & Allies Naval Miniatures

LE FORUM
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [FR] Le Gloire (03/64)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admiral Kanguroo
Vice-Amiral
Vice-Amiral


Nombre de messages : 1651
Age : 37
Localisation : Soudan
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: [FR] Le Gloire (03/64)   Sam 2 Aoû - 15:07






Le croiseur Gloire était le troisième bâtiment de la 4ème Division de croiseurs, avec le Georges Leygues et le Montcalm. Il fut mis en service en décembre 1937 et fut incorporé dans la Force de raid en 1939 et 1940.

Le Gloire rallia Casablanca fin 1940, puis Dakar fin mars 1941 sous le drapeau de Vichy. Alors qu'il se dirigeait vers Libreville, il fut intercepté par une Task Force Britanique et suite a des problèmes de moteur, ne pu les distancer et fit demi tour. Il fut ramené a Casablanca sous l'escorte du HMS Australia et HMS Cumberland ou il fut amélioré. Suite a l'opération Torsh et l'abrogation de l'armistice, il passa définitivement du coté des Alliers...

Modernisée aux Etats-Unis en 1943, en éliminant les installations pour hydravion au profit de batterie DCA, il fut ensuite basé a Dakar pour servir de patrouille anti runner blocus Allemand opérant dans l'atlantique sud et central.

Elle fut engagée en Italie début 1944 (Anzio) et participa au débarquement de Provence le 15 août 1944.

La Gloire fut l'un des tous premiers navires français à rallier l'Indochine où elle fit un bref passage fin octobre 1945 puis de février à avril 1946.

Après un carénage de juin 1946 à avril 1947, elle fut le navire amiral de l'Escadre en 1951 et 1952. Le croiseur rallia de nouveau l'Indochine en juin 1954, avec le Montcalm, mais regagna la France dès octobre 1954 pour être désarmé, une remise en état ayant été jugée trop coûteuse pour un bâtiment fatigué et ancien.

La Gloire fut condamnée le 02 janvier 1958 et vendue à la démolition à Toulon.

Le Gloire arrivant a Toulon : ici

Le Gloire et le Montcalm arrivant a Saigon : ici

Sources:

In english : here and here

En Francais : ici et ici

Histoire de Monsieur George Leygues qui me semble être un des plus célèbre, (vous y trouverais le liens vers le croiseur et son histoire, très intéressant..












source de ces photos de maquette et témoignage d'ancien matelos du Georges Leygues: http://anciens-cols-bleus.net/tous-les-croiseurs-f98/le-croiseur-georges-leygues-t9675.htm

Spécifications techniques

Déplacement
7 600 t. standard
9 100 t. Pleine Charge

Dimensions
179,5 m long,
17,5 m large,
5,35 m de tirant d'eau

Machines
4 hélices,
4 turbines Parsons/Rateau-Bretagne,
4 chaudières Indret,
84 000 cv.

Vitesse maximale :31 noeuds

Blindage
120 mm ceinture,
50 mm pont,
130 mm tourelles

Armement
9 pièces de 152 mm (3x3),
8 pièces de 90 mm (4x2),
8 de 37 mm (4x2),
12 de 13.2 mm AA (6x2),
4 TLT 533 mm (2x2),
2-4 avions

équipage : 764

C'est donc un navire que l'on peut jouer en 6 exemplaires ou 3 selon si oui ou non on respecte les décisions de l'amirauté d'avoir sabordé la Marseillaise, le Jean de Vienne, et la Galissonniere,


Galissoniere en juillet 1940

Les trois rescapés étant,

Le Gloire,

Ici a Anzio avec son camouflage expérimental

Le Montcalm

Et Le Georges Leygues...

Ici au standard de l'epoque le 6 Juin 1944

Plus d'info sur la classe Galissoniere :

Citation :
France, 1933
Croiseurs légers

Représentant une nouvelle classe de 6 bâtiments légers, les La Galissonière étaient inspirés largement du Bertin qui servit en quelque sorte de prototype, bien que ces navires aient étés conçus pratiquement en même temps: Le premier de la classe fut mis en chantier tout juste deux mois après le Bertin. Ils étaient très bien conçus, mieux encore que ce dernier, et formeront une des séries de croiseurs légers reconnus comme parmi les plus réussis en France comme à l'étranger. L'un de leurs signes caractéristiques étaient leur poupe tronquée, reprise par les autres marines, de même que leur proue carrée, supprimant la traînée. Ils furent lancés entre 1933 et 1936 et achevés entre 1935 et 1937. Il s'agissait du La Galissonnière, du Jean de Vienne, de la Marseillaise, de la Gloire, du Montcalm et du Georges Leygues. Ils étaient moins rapides, mais beaucoup mieux protégés, plus stables et solides. Leur DCA était plus homogène, et ils avaient une excellente capacité d'éclairage grâce à leur vaste hangar et à ses facilités de lancement sur leur grande plage arrière bien dégagée. Ils embarquaient 2 Loire 130 et au besoin 4 hydravions torpilleurs Latécoères 298, qui leurs donnaient une réelle capacité antinavire supplémentaire. En revanche, leur turbines Parsons montrèrent quelques signes de malfonction et un manque de fiabilité générale qui causèrent des pannes fréquentes aux navires qui en étaient équipés, contrairement à ceux qui possédaient les modèles Français Rateau-Bretagne.

Leur DCA comprenait les excellents nouveaux canons rapides de 90 mm AA, certainement du niveau des redoutables 88 Allemands. En outre, ils reçurent en supplément en 1941 (sauf La Marseillaise et le Montcalm) 1 canon de 37 mm, 2 de 25 mm et 4 mitrailleuses de 13,2 mm.

En 1940, ils subirent des sorts différents: Deux d'entre eux, le Montcalm et le Georges Leygues, étaient présents à Dakar lors de l'intervention Franco-Britannique avec un équipage fidèle au gouvernement de Vichy: Ils canonnèrent les navires Britanniques, sans succès cependant. Ils y étaient encore en compagnie du Richelieu lorsque l'on décida de les envoyer aux USA en novembre 1942, après l'invasion de la zone libre par les troupes Allemandes. La Gloire, rallia également les USA à la même époque, tandis que les trois autres, présents en Afrique du Nord, se réfugièrent à Toulon après l'opération Catapult pour s'y saborder le 27 novembre 1942. Les Italiens tentèrent de remettre en service deux d'entre eux après renflouage, mais ils n'y parvinrent pas avant leur propre capitulation et les Allemands abandonnèrent à leur tour cette idée. Le La galissonnière sera Coulé lors d'un raid allié en 1944, le Jean de Vienne en 1943, et ils seront démolis après la guerre.

Sous la nouvelle bannière à croix de Lorraine des FNFL, la Gloire, le Georges Leygues et le Montcalm ressortirent de l'arsenal de Puget Sound (New York) fin 1943 avec un radar, leurs tubes lance-torpilles, leurs hydravions, catapulte et hangars en moins, tandis qu'ils recevaient les aménagements standards de l'US navy, un radar et une puissante batterie de DCA composée de 24 canons de 40 mm en affûts quadruples, et 16 de 20 mm en affûts simples. Le Gloire reçut une livrée zébrée à trois tons expérimentale assez spectaculaire (voir ci-dessus) en pur "Razzle dazzle", et est le croiseur Français le plus connu au monde, en grande partie pour cette raison. Il possédait également un pont ouvert, tandis que les deux autres reçurent une livrée plus classique en deux tons en bande horizontale. Ils participèrent activement à toutes les opérations des FNFL en Europe, et ne seront retirés du service, après de nouvelles modifications en 1945, que bien plus tard, en 1958-59 pour le Gloire et le Georges Leygues, et en 1970 pour le Montcalm, derniers croiseurs "classiques" Français avec le De Grasse.

Ce dernier procédait d'un nouveau plan de construction prévoyant 3 navires améliorés, ordonnés dès 1937, mais dont seul le premier, le De Grasse fut commencé, en novembre 1938. Il ne fut pas lancé avant la capitulation et sa construction s'éternisa jusqu'en 1946. A cette date, on commença à définir un nouveau design, et il en émergea en 1956 en tant que croiseur antiaérien. Sous cette nouvelle configuration, il servit aux côtés du Colbert jusqu'à la fin des années 70.

source :http://secondeguerre.net/articles/navires/fr/cr/na_classelagalissonniere.html

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[FR] Le Gloire (03/64)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tableau de campagne Ailes de la Gloire
» Monument à la gloire du Capitaine Dutertre
» Jeune Guerrier En Quête De Gloire
» Les ailes de la gloire-Fokker Dr I vs Spad XIII (2nd partie)
» GRENOBLE_à la Gloire des Diables Bleus_

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis & Allies Naval Miniatures :: Histoire navale 1937-1945-
Sauter vers: