Axis & Allies Naval Miniatures

LE FORUM
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GODLEADER
Second Maître 2e classe
Second Maître 2e classe


Nombre de messages : 55
Age : 37
Localisation : Québec Canada
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Dac   Jeu 11 Sep - 14:41

Je suis daccord pour baisser sa gunnery mais pas pour les memes raisons
c'était un sous-marin croiseur ok mais avec seulement les carac suivante
de plus lui mettre 3 hull point est conpletement bizzarre puis qu'il n'avait aucun blindage...

Le plus fascinant des sous-marins Français de cette période est sans conteste le Surcouf. Ce grand croiseur submersible fut défini à la suite des projets à la mode dans les années 20, comme un corsaire, capable de s'attaquer au commerce en restant trois mois en mer, embarquant une grande réserve de torpilles, dont des modèles de 400 mm, réservés au commerce, possédant deux canons de croiseur lourd (203 mm) et un hydravion de reconnaissance. Il avait en outre de vastes cales réservées au transport des équipage des navires torpillés. L'Hydravion Besson MB411 était minuscule et avait un rayon d'action limité. Il était au départ lancé depuis une catapulte enlevée rapidement, et son hangar se situait derrière le kiosque massif.

Le Surcouf en 1939

Ses 8 TLT de 550 mm étaient répartis en quatre de proue, 4 en un banc mobile à l'arrière et 14 recharges, et les 4 de 400 mm en un banc mobile à l'avant avec 12 recharges. Théoriquement sa force de frappe était redoutable, et techniquement, le Surcouf était sans défauts. Mais durant la guerre il n'eut pas l'occasion de le prouver. Opérant depuis la Martinique après la signature de l'Armistice, il entra en collison avec le cargo Américain USS Thomson Lykes et sombra dans le golfe du mexique le 18 février 1942 avec tout son équipage.

Spécifications techniques
Déplacement 2 880 t. standard -4 304 t. Plongée
Dimensions 110 m long, 9 m large, 7,25 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 Diesels Sulzer, et 2 mot. elect. 7600/3400 cv.
Vitesse maximale Surf./plong : 18,5/10 noeuds
Blindage Aucun
Armement 8 TLT 550 mm, 4 de 400 mm, 2 pièces de 203 mm, 2 de 37 mm et 4 mitrailleuses de 13,2 mm AA, 1 hydravion
Equipage 118
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nekebeth
Quartier Maître 1ère classe
Quartier Maître 1ère classe


Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 11/03/2008

MessageSujet: Re: Dac   Jeu 11 Sep - 14:54

GODLEADER a écrit:
Je suis daccord pour baisser sa gunnery mais pas pour les memes raisons
c'était un sous-marin croiseur ok mais avec seulement les carac suivante
de plus lui mettre 3 hull point est conpletement bizzarre puis qu'il n'avait aucun blindage...

Le plus fascinant des sous-marins Français de cette période est sans conteste le Surcouf. Ce grand croiseur submersible fut défini à la suite des projets à la mode dans les années 20, comme un corsaire, capable de s'attaquer au commerce en restant trois mois en mer, embarquant une grande réserve de torpilles, dont des modèles de 400 mm, réservés au commerce, possédant deux canons de croiseur lourd (203 mm) et un hydravion de reconnaissance. Il avait en outre de vastes cales réservées au transport des équipage des navires torpillés. L'Hydravion Besson MB411 était minuscule et avait un rayon d'action limité. Il était au départ lancé depuis une catapulte enlevée rapidement, et son hangar se situait derrière le kiosque massif.

Le Surcouf en 1939

Ses 8 TLT de 550 mm étaient répartis en quatre de proue, 4 en un banc mobile à l'arrière et 14 recharges, et les 4 de 400 mm en un banc mobile à l'avant avec 12 recharges. Théoriquement sa force de frappe était redoutable, et techniquement, le Surcouf était sans défauts. Mais durant la guerre il n'eut pas l'occasion de le prouver. Opérant depuis la Martinique après la signature de l'Armistice, il entra en collison avec le cargo Américain USS Thomson Lykes et sombra dans le golfe du mexique le 18 février 1942 avec tout son équipage.

Spécifications techniques
Déplacement 2 880 t. standard -4 304 t. Plongée
Dimensions 110 m long, 9 m large, 7,25 m de tirant d'eau
Machines 2 hélices, 2 Diesels Sulzer, et 2 mot. elect. 7600/3400 cv.
Vitesse maximale Surf./plong : 18,5/10 noeuds
Blindage Aucun
Armement 8 TLT 550 mm, 4 de 400 mm, 2 pièces de 203 mm, 2 de 37 mm et 4 mitrailleuses de 13,2 mm AA, 1 hydravion
Equipage 118
je suis d'accord que les 3points de hull sont plusque sujets à discussion par rapport à l'historique.

Pour ma part j'y vois plutot un argument en faveur d'une meilleure jouabilité de la fig. Pris de ce point de vue là celà ne me dérange pas.

Ou alors on met blindage 4 (la structure plus la difficulté à le toucher) et on redescend le nombre de point de coque à 2 mais par contre cela affecte très négativement (bcp trop à mon sens) les capacités à le couler avec de l'ASW notamment par avions et donc je ne suis pas pour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dac
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Axis & Allies Naval Miniatures :: Règles optionnelles et scénarios-
Sauter vers: